.

Le Rwanda régule le prix de l’eau avec l’apport d’ONU-Habitat

By on 09/04/2015
Lake bordering Rwanda (Shutterstock)

Lake bordering Rwanda (Shutterstock)

Nairobi, 4 Septembre 2015 – Depuis le 1er Septembre dernier, le Rwanda utilise un nouveau tarif de facturation de l’eau dans les villes. Conçu avec l’aide d’ONU-Habitat, la nouvelle structure des prix vise le recouvrement intégral des coûts de distribution de l’eau.

Synthèse d’une politique d’ONU-Habitat en faveur des pauvres et celle de distribution de l’eau du Rwanda, le nouveau tarif protège les populations urbaines les plus démunies d’un prix de l’eau prohibitif.

Ce nouveau tarif est un bon exemple de la fonction normative et de la capacité d’implémentation d’ONU-Habitat et démontre son aptitude à conseiller un gouvernement dans ses décisions politiques.

Les activités d’ONU-Habitat au Rwanda comprennent un large éventail de programmes et d’appuis techniques, notamment le programme Eau et Assainissement dans la Région du Lac Victoria Phase II (LVWATSAN II – en anglais, Lake Victoria Water and Sanitation Programme Phase II).

Ce programme pourvoit des investissements aux projets d’approvisionnement en eau, d’assainissement de l’environnement, de systèmes d’égout et de renforcement des capacités. Il contribue à l’atteinte des Objectifs du millénaire sur l’eau et l’assainissement, et aide à diminuer la pollution du lac Victoria. Le programme, qui couvre 15 villes secondaires dans les cinq pays de l’Afrique orientale, est financé par la Banque africaine de développement (BAD).

Le Rwanda bénéficie du programme de formation et de renforcement des capacités d’ONU-Habitat

Le tarif de l’eau précédent était en vigueur depuis 2006. ONU-Habitat, dans le cadre du programme LVWATSAN II, a fourni un soutien technique intégral pour la révision du tarif dans huit villes du Rwanda. L’objectif principal de cette étude était d’aider les distributeurs d’eau à atteindre une meilleure efficacité opérationnelle et l’autosuffisance financière.

L’étude a porté son attention sur la capacité et la volonté de subventionner les populations les plus pauvres et de fixer un tarif subsidié pour les groupes à faible revenu et les utilisateurs des kiosques à eau publics. La structure tarifaire est progressive, augmentant par blocs en fonction de la consommation d’eau. Les segments de population les plus pauvres profitent du premier bloc du tarif, qui est minimal et abordable.

Pour assoir le processus de réforme tarifaire, ONU-Habitat a mené trois jours (10-13 février 2014) de formation sur les paramètres financiers et d’estimation du tarif de l’eau avec 25 experts rwandais.

Les experts ont été sélectionnés parmi le distributeur d’eau Water and Sanitation Corporation (WASAC), l’autorité régulatrice en charge de la distribution de l’eau, Rwandan Utilities Regulatory Authority (RURA), et le Ministère des Infrastructures (MINIFRA). La formation a permis aux institutions, en particulier au régulateur RURA, d’exécuter l’examen et l’ajustement tarifaire en interne.

Lors du 2e Forum d’investissement en infrastructure urbaine qui a eu lieu à Luanda, en Angola, et reconnaissant l’importance du renforcement des capacités au niveau du gouvernement local, la directrice exécutive adjointe d’ONU-Habitat, Aisa Kirabo Kacyira a déclaré que, «bien que la collaboration du gouvernement est primordiale pour développer les meilleures politique, la responsabilité de la mise en œuvre revient au gouvernement local. »

« ONU-Habitat reconnaît le rôle important des structures gouvernementales locales et soutient le renforcement de leurs capacités afin de permettre un développement urbain durable, en particulier dans le contexte actuel et mondial d’urbanisation rapide,» a-t-elle ajoutée.

Lors de sa visite au Rwanda en Février 2015, le Directeur exécutif d’ONU-Habitat, Dr Joan Clos, a salué les progrès faits au Rwanda. « Une vision claire, qui reconnaît l’urbanisation comme une opportunité pour le développement durable, est nécessaire pour créer les villes dont nous avons besoin à l’avenir, » a-t-il dit.

Le régulateur RURA approuve l’étude tarifaire

Le conseil du régulateur Rwanda Utilities Regulatory Authority (RURA) a approuvé les nouveaux tarifs de facturation de l’eau, effectifs à partir du 1er Septembre 2015. Ce nouveau régime tarifaire représente une étape importante dans l’histoire du secteur de l’eau du Rwanda.

La mise en œuvre de cette nouvelle tarification a lieu en pleine période de transition de l’Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) vers un nouveau paradigme du développement, les Objectifs de Développement Durable (ODD).

En effet, durant la période de l’OMD, les prestataires de services d’eau et d’assainissement ont fait des progrès remarquables. Cependant, il existe encore certaines lacunes, notamment concernant les services publics des pays subsahariens. La stratégie d’ONU-Habitat dans la réforme tarifaire de l’approvisionnement en eau contribue justement au renforcement des prestataires de services, menant à bien certains travaux inachevés de l’OMD.

En reconnaissance de l’appui d’ONU-Habitat, le PDG du distributeur d’eau WASAC, M. James Sano, a déclaré qu’ « aucun mot ne peut exprimer notre gratitude pour le soutien que nous avons reçu d’ONU-Habitat, faisant du développement tarifaire un succès pour WASAC. »

Menu Title