.

La gouvernance urbaine

Governance high resolution

La gouvernance correspond à l’environnement favorable nécessitant des cadres juridiques adéquats, des processus politiques, d’administration et de gestion efficaces pour permettre aux gouvernements locaux de répondre aux besoins des citoyens.

Elle renvoie aux différentes façons dont les institutions et les individus assurent la gestion quotidienne de la ville ainsi qu’aux processus mis en œuvre pour réaliser efficacement les objectifs de court et de long terme du développement urbain. La gouvernance urbaine est le « logiciel » (software) qui permet à la ville de fonctionner. Une gouvernance urbaine fonctionnelle est définie comme démocratique et inclusive; sur le long terme et intégrée; multi-niveaux; territoriale; compétente et consciente de l’ère numérique.

Le rôle fondamental des gouvernements locaux en matière de gouvernance urbaine

Des gouvernements locaux forts et capables sont les leviers clés pour assurer un développement urbain durable et inclusif, une gestion de la ville responsable et transparente, et un engagement multi-acteurs dynamique. Ils ont la proximité et la légitimité, dans la plupart des pays du monde, de gérer, gouverner et diriger le développement des villes.

ONU-Habitat appuie le renforcement des gouvernements locaux en tant qu’acteurs pivot de la gouvernance urbaine, en renforçant leurs capacités en matière de planification urbaine, finances locales, gestion des biens publics, e-gouvernance et gouvernement ouvert, collecte des données et de participation des autres acteurs. Notre travail est ainsi orienté vers le renforcement des capacités institutionnelles et les compétences au niveau du leadership local.

La gouvernance multi-niveaux est la condition requise pour que gouvernance urbaine fonctionne, et devrait être caractérisée par des sphères de gouvernement bien définies (national, régional et local) et sur la base de politiques de décentralisation appropriées. Ceci appelle à une répartition équilibrée des ressources et des responsabilités entre les différentes sphères de gouvernement, grâce à des instruments juridiques et financiers qui tiennent compte du principe clé de subsidiarité. ONU-Habitat se  concentre sur la mise en place de structures permanentes de dialogue entre les gouvernements locaux et centraux d’une part, et entre les secteurs publics et privés d’autre part.

Des gouvernements locaux institutionnellement et financièrement durables

La gouvernance urbaine repose principalement entre les mains des gouvernements locaux qui ont la responsabilité de fournir des services de base abordables, fiables et de qualité, et d’assurer une citoyenneté urbaine équitable. Pour être en mesure de “faire leur travail”, ils ont besoin de systèmes publics de gestion financière pour s’assurer que les services publics atteignent toutes les populations, y compris les plus pauvres. Tel que présenté dans les Lignes directrices internationales sur la décentralisation et l’accès aux services de base pour tous, les gouvernements locaux travaillent avec les gouvernements nationaux et les secteurs privé et informel pour atteindre ces objectifs. Une provision efficace des services doit également être couplée avec une politique urbaine et territoriale nationale, favorisant un solide réseau de villes et un développement territorial équilibré.

Un avenir urbain dynamique, durable et équitable passe aussi par la mise en place de cadres juridiques et institutionnels au niveau métropolitain. Les modalités de gouvernance métropolitaine supposent d’ajuster la répartition du pouvoir et des ressources pour correspondre à la réalité, en fonction d’où les gens vivent et travaillent (aires urbaines fonctionnelles), tout en aidant à résoudre les externalités et à créer des synergies pour stimuler le développement métropolitain.

La durabilité de l’action publique locale repose également sur l’intégration des différentes sphères de gouvernement et d’un large éventail d’acteurs -formellement ou informellement- dans la formulation et la mise en œuvre des politiques. Les gouvernements locaux sont des facilitateurs clés des processus de participation, responsables de la création d’un environnement favorable pour tous les acteurs. La gouvernance urbaine est inextricablement liée au bien-être des citoyens: elle doit permettre aux femmes et aux hommes, aux jeunes, aux minorités ethniques, aux groupes défavorisés et autres populations pauvres d’accéder aux avantages de la citoyenneté urbaine. Aussi, les gouvernements locaux sont tenus de faciliter et de promouvoir l’inclusion, l’engagement civique et la participation effective de la société civile dans la gestion de la ville.

Des gouvernements locaux transparents et responsables

Avec la dévolution des pouvoirs, des responsabilités et des budgets, les gouvernements locaux jouent un rôle chaque jour plus important dans la conception des politiques et la prestation des services publics, souvent dans un contexte de faiblesse des structures institutionnelles et de gouvernance. En conséquence, certains secteurs et services sont sujets à la corruption et au détournement, et donc à une administration inefficace et mal gérée. Cela a un effet tangible sur la qualité des services et érode la confiance du public dans la responsabilité et les mérites du gouvernement. La transparence et la responsabilité sont essentielles pour les villes aujourd’hui en tant que moyen de créer la confiance nécessaire avec le citoyen.

Comme gouverner sans le citoyen est devenu une alternative presque impossible, les gouvernements locaux doivent mieux communiquer et comprendre les besoins de leurs électeurs. Par ailleurs, les citoyens du monde entier demandent également de meilleurs instruments pour contrôler que l’administration publique soit efficace et responsable.

Les opportunités pour que les citoyens s’engagent de façon plus régulière et directe dans le développement, le contrôle et le suivi des dépenses et de la performance des politiques publiques sont plus grandes au niveau local. Aussi, les gouvernements locaux  doivent faciliter et promouvoir de tels scénarios et tirer parti de l’énorme potentiel des technologies SMART. ONU-Habitat encourage des interfaces innovantes, transparentes et responsables entre les gouvernements, la société civile et le secteur privé (réseau Uraia), afin de faire de l’intérêt public et de l’innovation municipale, le principal moteur du déploiement de technologies de l’information.

Les gouvernements locaux dans les agendas mondiaux

ONU-Habitat est le point focal du système des Nations Unies pour les gouvernements locaux et territoriaux. Nous travaillons avec les gouvernements locaux et leurs associations, afin de renforcer leurs capacités et de sensibiliser au niveau mondial sur leur rôle important dans le développement durable. Nous soutenons UNACLA, le  Comité Consultatif des Autorités Locales auprès des Nations Unies, en tant qu’organe de représentation des principaux réseaux de gouvernements locaux, avec pour objectif d’apporter leur voix et leurs perspectives dans le système des Nations Unies.

Avec le Groupe de travail mondial des gouvernements locaux et régionaux (Global Taskforce), qui rassemble tous les principaux réseaux de gouvernements locaux et leurs partenaires, nous visons à plaider pour une reconnaissance accrue du rôle central des gouvernements locaux dans le développement durable. Nous soutenons les processus de «localisation», pour contribuer à la définition, à la mise en œuvre et au suivi des principaux agendas mondiaux dans leur dimension locale (Agenda 2030 pour le Développement Durable, Programme d’Action d’Addis Abeba, Accord de Paris sur les changements climatiques, Nouvel Agenda Urbain).

Pour en savoir plus sur la gouvernance – Document de travail sur la gouvernance urbaine (‘issue paper’, en français) et Document d’orientation sur la Gouvernance urbaine, le développement des capacités et des institutions préparés dans le cadre du processus Habitat III.

Menu Title