No se pierda >

1er Forum Urbain National du Burkina Faso

By on 10/28/2015
FUN Burkina Faso 3

Le Forum a vu la présence des membres du gouvernement de la transition et des institutions publiques, témoignant de l’intérêt accordé par les plus hautes instances de l’Etat à la question du développement urbain.

26 octobre 2015, Ouadougou — C’est autour du thème « Quelle stratégie de coordination de la coopération internationale pour le financement du développement urbain au Burkina Faso ? » que la 1ère édition du Forum Urbain National a été ouverte lundi, 26 octobre 2015 à Ouagadougou.

Placé sous le haut patronage du Président du Faso et le parrainage du ministre de l’Administration territoriale et de la décentralisation, le Forum a  réuni du 26 au 28 octobre 2015, plusieurs spécialistes et acteurs des Organisations de la société civile, des associations professionnelles du secteur de l’habitat et du développement urbain, du secteur privé, des représentants des structures nationales et d’organismes internationaux.

Le forum vise à créer entre les acteurs, un cadre formel et institutionnel de dialogue, de concertation et de synergie d’intervention sur les problématiques urbaines.

Un fort intérêt pour le développement urbain au Burkina Faso

Le Forum a vu la présence des membres du gouvernement de la transition et des institutions publiques, témoignant de l’intérêt accordé par les plus hautes instances de l’Etat à la question du développement urbain.

Ont également pris part à ce forum, les représentants des délégations spéciales des communes urbaines, ceux des délégations spéciales des régions, les structures déconcentrées de l’Etat, les organisations de la société civile au niveau local et national, les professionnels (urbanistes, architectes, ingénieurs géomètres, avocats, notaires, les promoteurs immobiliers, etc.),  les leaders d’opinion et religieux, les partenaires techniques et financiers, des participants venus de Nairobi (Kenya) ainsi que le secteur privé.

Durant deux jours, ils ont eu à réfléchir sur plusieurs sous-thèmes en vue d’établir, à terme, une plateforme d’échanges des acteurs sur les mécanismes de gestion des villes ; définir et clarifier les rôles et responsabilités des acteurs dans la coordination des appuis techniques et financiers au niveau des centres urbains. Ils ont également cherché à formuler des propositions pour renforcer les synergies d’actions entre les autorités nationales, locales et les organisations de la société civile sur les questions urbaines.

Les défis urbains du Burkina Faso

Selon les statistiques du ministère de tutelle, sur 100 Burkinabè, 26 vivent en ville. Ce nombre va passer à 35 citadins à l’horizon 2025, soit dans dix ans, à en croire Monsieur René Bessolè Bagoro Ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme.

Dans cette dynamique, cinq grands défis se présentent aux acteurs du secteur urbain. Il s’agit de la maîtrise de la croissance urbaine, des solutions à l’expansion des quartiers précaires, la réduction des pressions environnementales, le renforcement des capacités des villes secondaires et l’implication des populaires locales à la gouvernance de leur cité et à la formulation des politiques urbaines.

De l’avis du ministre René Bagoro, favoriser l’implication et la mobilisation des populations locales et des organisations de la société civile de façon générale, participe de la consolidation de la gouvernance urbaine locale.

Ce premier forum a été sanctionné par la signature d’une Déclaration par l’ensemble des structures et organisations parties aux questions de l’habitat et du développement urbain.

La 1ère édition du Forum urbain national a fait suite aux fora urbains municipaux de Tenkodogo, Dori, Bobo-Dioulasso et de Dédougou dont les conclusions et recommandations ont servi de charpente aux débats.

Session et dialogues de haut niveau

FUN Burkina Faso 1

Engouement spécial et participation active des acteurs à la session spéciale sur le PPAB du Burkina Faso

Une session de haut niveau a porté sur les Rôles et responsabilités des acteurs dans la coordination des appuis internationaux au financement du développement urbain. Deplus, septs dialogues ont été organisés sur les thèmes suivants :

  • dialogue 1 : Enjeux et défis de l’urbanisation au Burkina Faso : Bilan diagnostic de la mise en œuvre de la politique nationale de l’habitat et du développement urbain
  • dialogue 2 : Quelle stratégie pour le financement de l’accès aux services urbains de base ;
  • dialogue 3 : Quelle ville pour le développement au Burkina Faso ?
  • dialogue 4 : Les collectivités locales face aux défis de l’urbanisation : Quels rôles et responsabilités dans le contexte du Burkina Faso ?
  • dialogue 5 : Rôles et responsabilités des organisations de la société civile dans la gouvernance urbaine
  • dialogue 6 : Villes résilientes : Quelle adaptation possible aux effets liés aux changements climatiques ?
  • dialogue 7 : Quelle dynamique de partenariat public-privé pour le financement du logement ?

Enfin, trois sessions spéciales ont débattu des interventions des partenaires techniques et financiers:

  • Session 1 : Programme d’infrastructures, du développement urbain et de mobilité ;
  • Session 2 : Stratégie d’intervention de Cities Alliance en Afrique ;
  • Session 3 : Programme participatif d’amélioration des bidonvilles (PPAB).

Audience avec le 1er Ministre de la Transition M. Yacouba Isaac Zida

1er Ministre Burkina Faso

Photo de famille avec le 1er Ministre

Au cours de leur séjour, le Directeur du Bureau régional pour l’Afrique d’ONU-Habitat et le représentant du Secrétariat de Cities Alliance ont été reçus en audience dans la soirée du 26 octobre 2015 par le Premier Ministre de la Transition pour un briefing de mission.

La délégation était accompagnée par  l’équipe d’ONU-Habitat au Burkina Faso. Le premier ministre a confirmé qu’une demande d’adhésion du Burkina Faso à Cities Alliance sera prochainement soumise.

Menu Title