.
No se pierda >

    Parité

    À l’heure actuelle, le phénomène mondial d’urbanisation rapide pose un défi majeur aux autorités chargées du développement urbain, notamment en ce qui concerne l’évolution vers des de villes plus compactes et écologiques, inclusives et connectés, et, surtout, étant capables d’offrir un accès équitable aux différentes ressources qu’elles abritent, comme par exemple l’emploi. Dans ce contexte, ne pas incorporer la question de la parité des sexes dans les processus de l’aménagement, la législation et l’économie urbains entrave inexorablement le développement inclusif de nos villes. Ce manquement freine l’intégration des femmes et des filles à la vie économique, sociale, politique et culturelle de la ville, et, par conséquent, empêche l’essor d’une ville plus juste. Néanmoins, par rapport aux zones rurales, les villes offrent généralement des opportunités de travail plus diversifiées aux femmes, leur permettant d’accroître leur indépendance financière. Au sein des villes, elles bénéficient aussi d’un meilleur accès à l’éducation et aux soins. Elles peuvent y fréquenter et rencontrer des personnes en dehors du cercle familial, et elles y ont plus de possibilités à endosser des rôles et fonctions politiques et de leadership. Surtout, les villes offrent un terrain propice à la redéfinition des rôles traditionnels entre hommes et femmes. Cependant, femmes et hommes, filles et garçons, tous ne vivent l’urbanisation de la même manière et ne bénéficient toujours pas des mêmes opportunités. Dans de nombreux pays, les femmes n’ont toujours pas les mêmes droits que les hommes concernant la propriété foncière et le logement, et font couramment l’objet de discriminations concernant la sécurité alimentaire, le travail, l’éducation, la santé ou encore l’accès aux services essentiels. Pire, les femmes sont souvent victimes de violences, et leur dignité et indépendance sont continuellement enfreintes. Actuellement, les restrictions d’accès à la propriété et au logement affectent des millions de femmes à travers le monde, et de nombreuses lois et coutumes n’autorisent ou obstruent la possession de terrains et de propriété foncière par des femmes. Globalement, à titre privé, les femmes possèdent moins de terres que les hommes. L’accès, la possession et le contrôle de la terre puis du logement permet aux femmes de prendre le contrôle de leur vie et de stimuler le développement durable dans leurs communautés.

    Sûreté et sécurité des femmes et des jeunes filles dans les villes
    Les femmes et les bidonvilles
    Subsistance et l’égalité Homme / Femme
    Les femmes et la gouvernance locale et urbaine
    Les femmes et l’accès à la santé
    ONU-Habitat travaille à promouvoir l'égalité dans les villes

    Menu Title