.
No se pierda >

    Catastrophes naturelles : une nouvelle application pour mesurer la durabilité et la résilience

    By on 01/22/2016

    Benchmarking sustainability and building resilience to natural disasters

    22 Janvier 2016, Nairobi — Le tremblement de terre qui a durement touché le Népal en avril 2015 a été un rappel des conséquences dévastatrices que peuvent avoir les catastrophes naturelles sur la vie humaine. Selon Graham Saunders, chef de la section logement de la Fédération internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR), l’un des membres du Réseau global pour le logement durable (GNSH) coordonné par ONU-Habitat, « un grand défi actuel du secteur humanitaire est que, au-delà de l’aide immédiate aux populations touchées par une catastrophe, nous devons aussi penser à plus long terme et fournir des réponses post-catastrophe durables qui conduisent à une meilleure résilience des communautés. »

    QSAND, un véritable outil de travail

    En 2010, la FICR a approché l’organisation Building Research Establishment (BRE) pour développer un outil qui fournirait des conseils en matière de construction durable ainsi qu’une méthode d’évaluation.

    Le BRE possède une large expérience dans ce domaine, ayant développé la « Building Research Establishment Environmental Assessment Methodology », une méthodologie d’évaluation environnementale qui a fait ses preuves et qui est déjà utilisée internationalement. Cette méthodologie adresse l’évaluation, l’amélioration et la quantification de la durabilité dans les processus de construction de bâtiments et d’infrastructures.

    Cette collaboration a débouché dans la création de l’application en-ligne QSAND (Quantifying Sustainability in the Aftermath of Natural Disasters). Lors du développement de l’outil, la FICR et le BRE ont, entre autres, étroitement collaboré avec ONU-Habitat.

    QSAND est un outil intégré et complet applicable à tous les environnements bâtis – habitations, quartiers, infrastructures etc. « Notre objectif est de rendre QSAND librement accessible à tous, » a expliqué Abdul Yetunde, Directeur du Programme QSAND au BRE. « Ceci est en ligne avec les objectifs du BRE, à savoir faire progresser les connaissances, l’innovation et de la communication dans le monde de la construction, afin d’atteindre notre objectif qui est de ‘bâtir ensemble un monde meilleur,’ » a-t-il ajouté.

    Une caractéristique unique de QSAND est sa capacité de calculer un score global à la fin du processus d’évaluation. Cela peut aider les gouvernements, les agences humanitaires et les donateurs à mieux comprendre les impacts de leur travail dans les zones sinistrées, cerner les stratégies qui sont les plus efficaces et établir des marques de références pour mesurer la durabilité.

    QSAND, c’est pour qui?

    QSAND est conçu pour être utilisé par:

    • Les gestionnaires de terrain des secours d’urgence et de reconstruction
    • Les gestionnaires de programmes et les autorités
    • Les bailleurs de fonds, les institutions financières et les analystes de stratégies

    Le BRE, avec la FICR, est aux devants des efforts pour établir une base des connaissances solide sur la construction durable et l’évaluation suite aux catastrophes naturelles, ouverte à tous.

    « Un certain nombre d’organisations, humanitaires et autres, ont déjà exprimé leur intérêt pour QSAND, » a dit Abdul Yetunde. « A tous ceux qui sont intéressés, nous allons fournir un soutien technique afin de maximiser les avantages à court, moyen et à long terme pour les communautés affectées par les catastrophes.» Actuellement, le BRE est à la recherche de partenaires pour développer la base des connaissances.

    Menu Title